Marie-Thérèse Tsalapatanis

L’exposition “Elles” présentée à la salle du Cercle à Seillans du 26 juillet au 15 août 2022, propose un dialogue entre deux artistes, Colette Hilaire et Marie-Thérèse Tsalapatanis, et entre deux supports artistiques que sont l’aquarelle et le bronze. Elles nous invitent à venir découvrir leurs univers au travers d’œuvres sublimant le corps des femmes. 

Dans un contexte mondial actuel difficile, “Elles” témoigne de la volonté de nous emmener dans un voyage poétique mettant à l’honneur la douceur et la sensibilité. Le trait intuitif de Colette Hilaire, souligné par des contrastes de couleurs terreuses, donne des aquarelles s’éloignant parfois presque du figuratif pour laisser place à l’imaginaire. Le visage effacé, pour n’avoir d’yeux que pour le corps, une posture, un supplément d’âme. 

L’approche de Marie-Thérèse Tsalapatanis quant à elle se détache du corps, malgré son support tridimensionnel, pour laisser place à l’intention. En pleine actualité artistique féministe, cette exposition nous propose également une réflexion sur le rapport au corps, questionnant ainsi la notion de féminité. Dans la plupart des sociétés humaines, la féminité renvoie à des caractères considérés comme spécifiques aux femmes et conditionnés par un environnement socioculturel. Elle est construite sur la base de catégorisations et de représentations : mère nourricière, femme fatale, amazone, muse, la femme est vue à travers ses différents archétypes. Les sculptures de Marie-Thérèse Tsalapatanis, à tendance expressionniste figurative, explore des thèmes humanistes liés au féminisme, à l’enfance, aux mythologies et à l’animalité, questionnant ainsi la place du vivant et de la pensée dans l’univers.


Cette exposition, réunissant pour la première fois ces deux artistes, s’intéresse à la condition féminine contemporaine dans une diversité d’expressions et de réflexions.